Julian Alaphilippe

Le duo éclatant de classe : Julian Alaphilippe sur son Specialized S-works

Specialized, société états-unienne, a sponsorisé durant de nombreuses années Alberto Contador avant de se rabattre sur Peter Sagan il y a 2 ans.

La raison est simple, Alberto Contador avait des résultats moins exceptionnels, tant sur le Tour de France que le reste de la saison.

Specialized et Canyon sont les 2 marques de vélo à sponsoriser plusieurs équipes du World Tour dans un but commercial. L’objectif est très simple, la marque souhaite asseoir sa notoriété et stimuler le désir de ses produits. Quand on désire un produit, on l’achète !

En effet, elle fournit ses vélos au team Bora Hansgrohe de Peter Sagan et à la Quick-step Floors de Julian Alaphilippe et Philippe Gilbert.

Quant à Canyon, elle équipe les équipes Katusha Alpecin de Tony Martin et Ilnur Zakarin. Il ne faut pas non plus oublier la Movistar d’Alejandro Valverde et Nairo Quintano.

Ici, Julian Alaphilippe roule sur un Specialized S-works équipé du groupe Shimano Dura-ace 11 vitesses et des périphériques des mêmes marques (potence et cintre pour Shimano puis selle pour Specialized).
Les roues sont bien évidemment des Roval dont on rappelle que c’est une marque créée par… Specialized ! Enfin, le compteur GPS est un Garmin avec capteur de puissance intégré.

Plus de photos sur le compte compte Instagram le-porte-bidons et les articles !

Source : compte Instagram de Julian Alaphilippe.

Un petit like ou partage, c'est sympa 🙂
0
Quentin Pacher sur son Orbéa à la Vital Concept

Vital Concept, Orbéa et sa recrue Quentin Pacher

Nouvelle année, nouvelle équipe créée par le consultant télé Jérôme PineauVital Concept a recruté une vingtaine de coureurs dont Quentin Pacher que l’on voit ici en photos.

L’équipe a noué un partenariat avec la marque espagnole Orbea et va utiliser le modèle haut de gamme Orca Aéro.

Le groupe Shimano Dura-ace 11 vitesses a reçu la confiance de l’équipe, tout comme les composants FSA (cintre, potence et pédalier), les roues Mavic (Cosmic ultimate), ou encore l’équipementier breton Noret (textile) et Bontrager pour les chaussures.

Enfin, sur la photo, on voit Quentin Pacher utiliser des pédales Time, un compteur GPS Garmin et une selle Prologo cachée.

Cependant, la saison a commencé par une mauvaise nouvelle pour l’équipe Vital Concept puisqu’elle n’a pas été sélectionnée pour participer au prochain Tour de France (2018). L »équipe va pouvoir briller sur le Dauphiné, épreuve World Tour pour laquelle elle a été retenue.

En effet, Jérôme Pineau a bâti son équipe autour d’un leader unique, le sprinteur Bryan Coquard dont il est proche depuis plusieurs années. De solides rouleurs se sont joints au projet pour emmener Bryan Coquard lors des sprints finaux, tels que Corentin Ermenault, Johan Le Bon ou Marc Fournier.

Plus de photos sur le compte compte Instagram le-porte-bidons et le site le-porte-bidons !

Source : photo prise par Quentin Pacher.

Un petit like ou partage, c'est sympa 🙂
0
Richie Porte en CLM

Richie Porte ne fait qu’un avec son BMC Timemachine

Qui est Richie Porte ?

C’est la reprise pour Richie Porte après sa terrible chute du Tour de France 2017 lors d’une étape apocalyptique réalisée sous le déluge. On se souvient que le coureur était lourdement tombé avec plusieurs fractures et un podium raté.
Malheureusement, l’australien a également dû abandonner le Tour de France 2018 sur chute avec une fracture de la clavicule. Décidément, cette épreuve ne lui réussit pas.

Cependant, on peut l’admirer sur cette photo en pur spécialiste de CLM qu’il est avec son BMC Timemachine version 2018 et le cintre 3T intégré à la potence.
Ensuite, pour le passage des vitesses, l’équipe BMC fait confiance à son groupe Shimano Dura-ace 11 vitesses pour une précision méticuleuse.
Quant aux roues, c’est également Shimano qui équipe la BMC avec sa roue à bâtons à l’avant et pleine à l’arrière. Pour les accessoires, on reste sur du haut de gamme avec une combinaison Assos et un casque Giro.

Les BMC sont reconnus être parmi les meilleurs vélos du marché, tant sur leur rendement que leurs performances globales.

Pour finir, nous pouvons remarquer la position absolument parfaite du coureur. L’angle des bras est à 90° et il est en léger bec de sel pour conserver une assise puissante et confortable. L’angle de ses jambes est à 135° et le casque profilé retombe parfaitement bien sur le dos à l’horizontal.

Voici Richie Porte lors du CLM individuel du championnat d’Australie :

CLM individuel championnat d'Australie
CLM individuel championnat d’Australie

Plus de photos sur le compte compte Instagram le-porte-bidons et sur le site le-porte-bidons !

Source : photos prises lors du CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017 et du championnat d’Australie de CLM 2018 et publiées par Richie Porte sur son compte Instagram.

Un like ou un partage, ce n’est pas grand chose mais ça nous aide bien 😉

Un petit like ou partage, c'est sympa 🙂
0