Articles du blog

Le grand Alberto Contador, l’homme au mental d’acier

Qui est Alberto Contador ?

Ce n’est pas moins de 9 grands tours (et des dizaines d’étapes de grands tours et course par étapes d’une semaine)… Ou 7 selon le TAS, mais passons ce sujet épineux !

Alberto Contador, c’est 2 Tour de France, 2 Giro et 3 Vuelta. Mais il a également gagné de prestigieuses épreuves world tour telles que Paris Nice, le Tour du Pays Basque, Tirreno-Adriatico. On n’oublie pas non plus le Tour de Castille et Léon, le Tour de l’Algarve, le championnat d’Espagne CLM etc.

Son tempérament d’attaquant lui a valu de remporter de grandes victoires notamment la Vuelta 2012 à quelques jours de l’arrivée après son retour de suspension.
Il a alors fait la majorité de sa carrière sur des S-works de chez Specialized mais la marque Californienne l’a lâché fin 2016 suite à ses résultats en baisse sur le Tour de France uniquement.
Mais comme tout grand champion, Alberto Contador reçoit le soutien d’une autre grande marque américaine, Trek. Ce ne fut pas une surprise puisque Trek l’avait déjà équipé lorsqu’il était chez Discovery Channel puis Astana. On se souvient tous de cette période ou il cohabitait avec Lance Armstrong qui venait de faire son come back.

Dès lors, on peut constater la position absolument parfaite d’Alberto sur son Trek !

Bien évidemment, il est équipé d’une roue à bâton Shimano et d’une roue pleine Lightweight maquillée ! Ce n’est un secret pour personne mais Alberto a toujours préféré rouler sur ces roues pleines. La raison est simple, le poids et le rendement sont absolument incroyables. D’ailleurs, on reconnait bien les stries de la roue si caractéristique de la marque allemande.
Quant au reste, Alberto Contador utilise une combinaison Sportful en tissu spécial, un mesh aéré avec un casque de CLM Bontrager aéro. On n’oubliera pas son fameux SRM pour rouler au seuil (voici article e-commerce du blog).

Alberto Contador CLM Trek Segafredo (2).PNG

En prenant sa retraite, Alberto va laisser un grand vide puisqu’aucun coureur n’est capable d’attaquer à 50 kms de l’arrivée et de mettre à mal les équipes adverses afin de s’imposer.

Edition spéciale Trek Emonda SLR Alberto Contador : ici.

Source : photos prise sur le compte Instagram d’Alberto Contador.

Col des Limouches - Drôme

Le-porte-bidons.com, le blog matériel des cyclistes, VTTistes, cyclo-cross men et triathlètes !

Bonjour à toutes et à tous,

 

Soyez les bienvenu(e)s sur Le-porte-bidons.com, le blog axé sur le matériel des cyclistes, VTTistes, cyclo-cross men et triathlètes. Mais pas que… !

 

Le blog va également détailler l’ensemble des accessoires qu’ils utilisent, allant des chaussures au textile, au casque, au capteur de puissance ou au GPS !

 

Vous pouvez dès à présent consulter les articles du blog dédiés à ce sujet.

De plus, vous l’aurez compris, il y a un double jeu de mots dans le titre du blog Le porte-bidons :
– le véhicule transportant les 2 porte-bidons est un vélo,
– et en jargon cycliste (route), le porte-bidons est un coureur dévoué à ses leaders.

C’est notamment lui qui va récupérer des bidons d’eau auprès de ses voitures suiveuses pour ravitailler son leader. A titre informatif, il y a 2 voitures suiveuses par équipe sur Le Tour de France par exemple.

Le coureur désigné comme porte-bidons rempli une tâche multiple, complexe et épuisante pour laquelle il doit être dévoué à 100%. Voici les détails de sa tâche :
– protéger son leader de tous les dangers provenant du peloton tels que le vent, les chutes et les cassures. Par exemple, il se positionne du côté du vent permettant à son leader d’être protégé. Il peut également le remonter en tête de peloton,
– donner sa roue au leader lorsque ce dernier a crevé afin d’effectuer un changement rapide et évitant une dépense d’énergie importante,
– récupérer la musette (remplie de barres énergétiques, bidons d’eau, canette de boisson gazeuse) lors du ravitaillement pour éviter les risques de chute. En effet, la musette représente un réel danger de part sa configuration en sac à bandoulière tissu. Dès lors, elle peut se glisser facilement dans les rayons et à engendrer une chute,
– chercher des bidons d’eau/boissons énergétiques auprès des voitures suiveuses de son équipe qui sont loin derrière le peloton, ce qui représente un effort épuisant. En effet, le coureur doit remonter la file des voitures puis le peloton avec une vitesse supérieure à la leur de 3-4 km/h.

Pour conclure, ce blog ne se limite pas au matériel vélo mais il développe l’ensemble des accessoires utilisés par les coureurs.

N’hésitez pas à consulter le compte Instagram le-porte-bidons pour plus de détails et à rédiger vos commentaires 🙂

Bonne visite !

Le porte-bidons